fusée Roland une Modèle Métal pour MBB publicitaire Missile-Modèle euros 1980 ftky35ea51575-Jouets et jeux

QUARTZO - 1 18 - LOTUS 72C - GP ESPAGNE 1970 - 18273Abt Schaeffler Audi Sport Formel E Berlin 2016 2017 Daniel Abt, Spark 1 43 S5901
FORD ESCORT RS 1600 24 H Spa 1973 Scuderia Brescia Corse 1 43 Trofeu 0546 nouveau Peugeot 905 Spyder 58 Le Mans 1992 1 43 Spark Sp1277 Modellino
Métal Modèle une MBB Roland fusée pour 1980 euros Missile-Modèle publicitaire

Caractéristiques de l'objet

État : Occasion 

Ford Fiesta WRC M-SPORT expérimentés 3 ° Rallye Wales GB 2017 Ogier Ingrassia, SPARK 1 43

La Hongrie a donné peu de coureurs de haut-niveau au cyclisme international, exception faite du solide rouleur Laszlo Bodrogi, vainqueur d’étapes contre la montre et en ligne mais aussi porteur du Maillot jaune sur les éditions 2000 et 2001 du Tour de l’Avenir. Mais l’épreuve était à l’époque disputée sous la formule « open », ouverte aux jeunes des équipes professionnelles, et le Hongrois portait alors les couleurs de l’équipe Mapei pour laquelle il avait à cette occasion signé la 500ème  victoire !

Corgi Aviation 49502 USAAF b17 Sally B Mustang LE CANARDEUR Neuf Scellé

Mais c’est sous le maillot de l’équipe nationale de Hongrie que Attila Valter a triomphé ce samedi, et par grand beau temps, à plus de 2.000 mètres d’altitude, dans la station de Tignes où le Tour de France n’avait pu parvenir le mois dernier en raison d’un orage de grêle et d’une importante coulée de boue.

Là où Attila Valter passe, ses compagnons d’échappée trépassent puisque le Hongrois a d’abord laissé s’épuiser le Suisse Bissegger (vainqueur à Privas) qui avait cherché à anticiper, puis il a écarté l’Espagnol Agirre dans la montée finale vers Tignes. Le Hongrois a donc su conjuguer son tempérament d’attaquant et de séduisantes qualités de grimpeur pour résister jusqu’au bout et remporter, à 21 ans, une victoire qui en appelle d’autres.

Encore fallait-il résister au groupe des favoris, dont le Maillot jaune lui-même s’est isolé dans les ultimes kilomètres pour consolider sa position, d’autant qu’il avait été longtemps conduit de manière efficace par son compatriote Torjus Sleen, que le leader ne manqua pas de remercier chaleureusement pour le remarquable travail accompli en sa faveur.

Ainsi, Tobias Foss, revenu à une quinzaine de secondes seulement du vainqueur d’étape, prend cette fois une grosse option sur la victoire finale, ce dimanche au Corbier, au terme de ce qui peut être considéré comme l’étape « reine » avec les ascensions du très difficile col du Glandon dès le départ, avant de franchir la Croix de Fer et le redoutable col du Mollard. Autant dire que la somme des difficultés, regroupées en seulement 78 km, reste importante.
En tout cas, Tobias Foss s’avère à ce stade le plus consistant, comme en atteste son pressing final, alors que ses adversaires craquent à tour de rôle. Cette fois, c’est l’Américain Jörgenson, 2e du général au départ de l’étape (à 23’’) qui a perdu pied, comme le Belge Vansevenant la veille au col de la Loze. Et c’est l’Italien Giovanni Aleotti, ancien Maillot jaune (à Saint-Julien-Chapteuil) et désormais porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur, qui résiste le mieux, accroché désormais à la 2e place au général. Et si quatre coureurs se tenaient en moins d’une minute au départ de cette avant-dernière étape, Tobias Foss a repoussé désormais son plus proche adversaire à 1’10’’, ce qui lui offre une certaine marge de sécurité.

Le Français Clément Champoussin a bien joué son va-tout, dans la côte de Montalbert, avant-dernière difficulté située à une vingtaine de kilomètres du but, mais il fut dans l’incapacité de faire le « break » et au contraire paya chèrement ses efforts dans la montée finale. Il reste néanmoins en course pour le podium, dont 25 secondes le séparent au bénéfice du Belge Van Wilder, actuellement troisième, ce qui traduit le beau collectif de la Belgique sur cette édition.

1er  VALTER Attila HONGRIE les 67,2 km en 2h11'12'' (moyenne 30,732 km/h) 
2ème  FOSS Tobias S. NORVEGE à 15''
3ème  ZIMMERMANN Georg ALLEMAGNE à 32''

34ème AGUT Maxime Nouvelle Aquitaine

35ème LALBA Clément Nouvelle Aquitaine

94ème ROSSINI Quentin Nouvelle Aquitaine

Classement général :Ford Escort Mk I RS 2000 Russell Brooks Tour Of Britain 1974 1 43 Trofeu BRL 09Lola lc89 Lamborghini f1 Larrousse GP France 1989 Eric Bernard, SPARK 1 43
1er  FOSS Tobias S. NORVEGE les 958,1 km en 24h51'04'' (moy. 38,765 km/h) 
2ème  ALEOTTI Giovanni ITALIE à 01'10''
3ème  VAN WILDER Ilan Belgique à 02'33''
4ème  CHAMPOUSSIN Clément FRANCE à 02'58''

fusée Roland une Modèle Métal pour MBB publicitaire Missile-Modèle euros 1980 ftky35ea51575-Jouets et jeux

L’étape « flash » de 23 kilomètres sous forme de course de côte sur l’inédit col de la Loze, au-dessus de Méribel, a forcément été révélatrice des nouveaux talents de grimpeurs purs.
A cet égard, la victoire de l’Australien Alexander Evans, 22 ans, gabarit longiligne de 1,83 mètre, s’avère prometteuse.

Usado - Miniatura Avion IBERIA - Airbus A320 - SCHABAK - AirplanePOOLSTER Fabricant Trident ALPHA 10196, 1 1250 vaisseau ModèleSHIPYARD HMS ALERT NAVAL CUTTER 1777 1 72 LASER CARDBOARD AND METAL MODEL SHIP

La surprise aura été de

 constater l’incapacité du leader belge Mauri Vansevenant à limiter les dégâts, au point de concéder 4’7’’ au vainqueur sur cette arrivée au sommet d’une route tout récemment tracée à l’intention exclusive des cyclistes. Le Belge cède donc son Maillot jaune et c’est le Norvégien Tobias Foss, 5e de l’étape, qui le récupère puisqu’il avait déjà occupé la tête du classement général à Mauriac, au soir du troisième jour de cette course décidément indécise. La hiérarchie jusque-là très fluctuante commence cependant à préciser ses contours, et derrière le Norvégien, c’est l’Américain Matteo Jörgenson, presque de tous les bons coups, qui devient son challenger direct, alors que l’Italien Giovanni Aleotti, ancien Maillot jaune et le Français Clément Champoussin restent dans la course pour le podium, voire mieux encore, puisque ces quatre coureurs se tiennent en moins d’une minute.

Clément Champoussin, le grimpeur de l’équipe de France, est franchement passé à l’attaque sur le col de la Loze, mais il n’a pu finalement empêcher le retour d’Alexander Evans avant de flancher quelque peu dans le dernier kilomètre (3e).
En revanche, les Colombiens sont restés en retrait, y compris Harold Tejada, vainqueur la veille, et aucun de ses compatriotes ne figure à ce stade dans le « top 10 » du classement général.

1er  EVANS Alexander AUSTRALIE  1h05'39'' (moyenne 21,112 km/h) 
2ème  RIES Michel LUXEMBOURG à 12''
3ème  CHAMPOUSSIN Clément FRANCE à 24''

26ème LALBA Clément Nouvelle Aquitaine

47ème AGUT Maxime Nouvelle Aquitaine

97ème ROSSINI Quentin Nouvelle Aquitaine

Classement général :
1er  FOSS Tobias NORVEGE les 890,9 km en 22h39'37'' (moyenne. 39,545 km/h) 
2ème  JORGENSON Mattéo ETATS-UNIS à 23''
3ème  ALEOTTI Giovanni ITALIE à 41''
4ème  CHAMPOUSSIN Clément FRANCE à 58''

1 43 Spark Hill gh1 GP Sweden Brise 1975

Distance 103,5kmsavec les cols de Vorger, de Montessuit, de la Forclaz et la côte de la Giettaz.

Tromp Fabricant Argonaut 600, 1 1250 vaisseau ModèleRyujo +3x avions, porte-avions Fabricant Neptune 1216,1 1250 vaisseau ModèleAcquérir Fabricant Mercator 917, 1 1250 vaisseau Modèle

Et encore un changement de leader sur le Tour de l’Avenir ! Le cinquième en sept jours d’une course décidément très remuante et à connotation très internationale. Après un Danois (Jörgensen), un Norvégien (Foss), un Français (Guglielmi), un Italien (Aleotti), c’est au tour d’un Belge, Mauri Vansevenant, profil de grimpeur, de prendre la main et de s’emparer du Maillot jaune.

SOILMEC r-10 Appareil De Forage De NZG 358 1 50Hanomag 70 E Glisseur de Conrad 2425 1 50O&k L 55 Glisseur de Conrad 2422 1 50

La première des quatre journées savoyardes qui ponctuent l’épreuve a très vite inspiré les grimpeuses et redonné vies aux Colombiens qui ont souffert jusque-là mais se sont imposés dans la 7e étape « toboggan » qui s’est achevée ce jeudi à La Giettaz. Harold Alfonso Tejada, vainqueur sur le fil aux dépens du Belge Vansevenant, poursuit ainsi la tradition colombienne sur le Tour de l’Avenir et apparaît comme un nouveau talent, qui a déjà signé au niveau World Tour en faveur de l’équipe Astana.

Plusieurs grimpeurs ont profité de l’attaque lancée dès la première des cinq difficultés concentrées sur cette étape d’une centaine de kilomètres pour effectuer un rapproché intéressant. Le Belge Mauri Vansevenant, nouveau leader, était déjà en position avancée (10e à 1’20’’ de l’Italien Aleotti dépossédé) suite à sa présence dans l’échappée de mardi dernier, sur l’étape détrempée de Privas. Cette confirmation sur son terrain de prédilection vaut à Vansevenant de prendre une certaine option sur le classement général, d’autant que ses dispositions en montagne sont déjà avérées par sa victoire au Tour du Val d’Aoste, un test probant. Son adversaire privilégié pourrait être le Français Clément Champoussin, qui avait pour sa part manqué l’échappée sur la route de Privas, mais pas celle-ci, même si les efforts consentis en début de course pour attraper le bon wagon, puis pour tenter de s’isoler, lui ont peut-être couté sur la fin (3e de l’étape). Quant au vainqueur du jour, le Colombien Tejada, il était de tous les Colombiens celui qui avait le mieux limité les dégâts avant la montagne et se remet dans la course.

1er TEJADA CANACUE Harold Alfonso COLOMBIE les 103,5 km en 2h52'32'' (moyenne. 35,993 km/h)  
2ème  VANSEVENANT Mauri BELGIQUE     
3ème  CHAMPOUSSIN Clément FRANCE à 18''    
40ème LALBA Clément Nouvelle Aquitaine

64ème ROSSINI Quentin Nouvelle Aquitaine

81ème AGUT Maxime Nouvelle Aquitaine

Mahindra RACING FORMULA E vainqueur Berlin 2016 2017 Felix Rosenqvist, SPARK 1 43

 

1 803

La voilà. Ce mercredi, les coureurs du Tour de l'Avenir profitent d'une journée de repos. L'expérience est inédite pour bon nombre des engagés sur l'épreuve Espoirs. "Il y a deux ans, il y avait déjà un jour de repos et ça avait bien marché pour moi ensuite", se remémore le Norvégien Tobias Foss. Que faire de sa journée ? S'offrir uniquement du bon temps ou sortir son vélo pour garder le rythme après six jours de compétitions intenses ?

DEUX POSSIBILITÉS POUR TOURNER LES JAMBES

Les coureurs interrogés par DirectVelo ont tous prévu de monter sur le vélo. Mais il y a deux écoles. Certains iront rouler dans la vallée de la Tarentaise, d'autres vont tourner les jambes dans une ascension. "Soit tu peux faire des efforts, soit tu y vas tranquille durant ce jour de repos. Pour ma part, je vais rouler tranquillement", annonce l'Autrichien Felix Gall. "Je roulerai une ou deux heures tranquillement. Ce sera un petit effort. Je ferai un peu tourner les jambes", prévient Tobias Foss.

D'autres formations vont en profiter pour escalader l'inédite ascension du col de la Loze, au programme de la courte étape de vendredi. C'est notamment le cas d'Attila Valter. "Mais nous verrons en fonction de la météo. Je veux rouler une ou deux heures", annonce le leader de la Hongrie. Les Australiens ont prévu la même sortie. "On est logé sur place, en altitude, à Méribel. On va descendre et remonter jusqu'à la Loze. Il faut tourner les jambes", dit Bradley McGee, le coach des Océaniens.

« LEUR APPRENDRE A GÉRER UN JOUR DE REPOS »

Sur les Grands Tours, la journée de repos est parfois redoutée par les coureurs. Ceux du Tour de l'Avenir ne sont pas inquiets de la manière dont les jambes réponderont jeudi, entre Grésy-sur-Isère et la Giettaz, pour la première des quatre étapes alpestres. "Je ne suis pas effrayé. C'est nécessaire et bien pour chacun d'avoir cette journée. J'essaierai de me reposer le plus possible. J'espère dormir et manger autant que je peux. J'espère que nous aurons un bon hôtel, confiait Attila Valter avant de prendre la route de la Savoie. Mais pour ma part, je ne pense pas que cette journée soit nécessaire pour moi. Je pouvais courir ces dix jours sans jour de repos. J'espère que mes jambes pourront bien répondre jeudi. Je pense que la course sera rapide après le jour de repos". Tobias Foss, 2e du  général, affiche beaucoup de sérénité avant cette journée « off ». "Je sais ce que j'ai à faire pour avoir de bonnes jambes le lendemain", sourit-il.

L'expérimenté Bradley McGee est lui bien plus prudent que les coureurs de ce 56e Tour de l'Avenir. "C'est rare que les coureurs à cet âge-là aient l'opportunité d'avoir un jour de repos, rappelle l'ancien leader de la Française des Jeux à DirectVelo. C'est important de leur apprendre aussi à gérer un jour de repos. On peut facilement faire des erreurs, et on peut souffrir le lendemain et les jours qui suivent. On va faire les choses comme je le faisais. C'est un peu différent pour chacun mais c'est sûr qu'il faut rouler sauf si tu es vraiment très fatigué ou si tu arrives blessé". 
 

Brm p57 BRM v8 f1 8 ° GP Allemagne 1965 poteaux Gregory, SPARK 1 43, s4793

Sous la pluie incessante, le Maillot Jaune du Tour de l’Avenir a de nouveau changé d’épaules, pour la quatrième fois en six jours de course ! Après le Danois Jörgensen, puis le Norvégien Foss et le Français Guglielmi, voici l’Italien Giovanni Aleotti promu nouveau leader de l’épreuve.

L’Italien, membre de l’échappée du jour, pointait ce mardi matin à … une seconde seulement du Français Simon Guglietti au classement général. Le Savoyard rêvait d’amener le Maillot jaune dans son département d’origine, visité à partir de jeudi jusqu’à dimanche. Mais ce bonheur s’est dérobé à lui, car l’équipe de France est passée au travers de l’échappée de vingt-et-un coureurs qui se sont dégagés dès le début de course mené tambour battant sur le parcours tourmenté de la 6e étape, de Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) jusqu’à Privas (Ardèche), sous des conditions météo exécrables qui ont achevé de découper le peloton en pièces détachées.

Komatsu PC 100 chaînes Excavateurs de Goods Wave 1 48MAGIRUS-DEUTZ 90 D Encadré voiture de curseur 877 1 50 Neuf Dans Sa Boîte

Déjà vainqueur d’une étape du Tour de l’Ain avec les professionnels au mois de Mai, le Suisse Stefan Bissegger a confirmé ses grosses qualités de puncheur en remportant l’étape au terme d’un final « toboggan » avec la longue montée du Moulin à vent et sa descente sinueuse avant la rampe d’arrivée au cœur de la préfecture de l’Ardèche. Une somme de difficultés qui a fini par condamner à deux kilomètres du but le Danois Morten Hulgaard, déjà à l’attaque la veille (2e à Saint-Julien-Chapteuil) et qui se révèle donc un redoutable baroudeur.

Conrad modèle 2814-ZEPPELIN ZR 28 T Chaînes Excavateurs avec ABI-dans 1 50Hanomag CL 310 Compactor de Conrad 2428 1 50

S’il a terminé seulement 15è de l’étape, l’Italien Giovanni Aleotti, endossait donc le Maillot jaune au terme de cette échappée dont aurait pu tirer un meilleur bénéfice encore son compatriote Andrea Bagioli, réputé grimpeur et par conséquent candidat au podium final, mais qui n’a pu conserver tout son avantage après avoir un peu perdu pied dans le final.
Néanmoins, les Italiens ont globalement fait la bonne opération d’une journée défavorable aux Français (Clément Champoussin a toutefois limité les dégâts en parvenant sur la ligne dans l’avant-garde du peloton, à 2’35’’) et fait reculer les Colombiens, également sans aucun représentant dans le groupe de tête.

Jeep de BRITAINS LTD - 1976FERRARI F1 1 43 F92A ALESI MONTAGE PRO

1er  BISSEGGER Stefan SUISSE SUI les 124 km en 2h55'47'' (moy. 42,325 km/h)  
2ème  GROVES Kaden AUSTRALIE AUS 
3ème JORGENSON Mattéo ETATS-UNIS USA 01''
38ème LALBA Clément NOUVELLE AQUITAINE

70ème ROSSINI Quentin NOUVELLE AQUITAINE

99ème AGUT Maxime NOUVELLE AQUITAINE

Abandon de Louis LAPIERRE et Dorian FOULON

Shadow F1 Dn9 17 International Trophy 1978 C.Regazzoni SPARK 1 43 S3833Lotus 18 nº 5 Dutch GP FORMULA 1 1960 (Alan Stacey)Brabham bt44 No. 28 ITALIAN GP FORMULA 1 1974 (John Watson)

Toyota Yaris Wrc Gazoo Wrt 7 Rally Montecarlo 2018 Latvala SPARK 1 43 S5957 Min

Distance 159kms, pour 3139mde dénivelé postif, parcours accidenté compfrenant 4 meilleurs grimpeurs à franchir.

C’était une rude journée, fraîche et humide, et par moment noyée dans la brume à l’altitude de croisière souvent située autour des 1.200 mètres sur le plateau de l’Aubrac et les hauteurs sauvages de la Margeride, en plein Massif central. Pour autant, cette difficile 5e étape, Espalion (Aveyron) – Saint-Julien–Chapteuil (Haute-Loire) qui ne présentait pas en soi de difficulté majeure mais assez « casse-pattes » pour offrir quelque 3100 mètres de dénivelé positif, n’a pas bouleversé le classement général.

L’échappée du jour, forte de trois coureurs pour finir, était gardée sous contrôle de l’équipe de France, et Simon Guglielmi a ainsi conservé son Maillot jaune conquis la veille, puisque la course est très ouverte et que trois échappées sur quatre ont été menées à bien depuis le départ de Marmande jeudi dernier.
Cette fois, c’est l’Américain Mattéo Jorgenson, qui accusait seulement 2’47″ de retard au classement général, qui flirta virtuellement avec le Maillot jaune au sein de l’échappée, mais l’écart sur le peloton (réglé par l’Anglais Pidcock) ramené finalement aux alentours de la minute et demie n’a pas causé de souci à Simon Guglielmi et ses équipiers tricolores.

L’enjeu essentiel fut donc vite rapporté au gain de l’étape, et à ce jeu, c’est l’Irlandais Ben Healy qui se montrait le plus inspiré – et sans doute aussi le plus fort – en faussant compagnie à ses deux derniers compagnons, le Danois Morten Hulgaard et l’Américain Matteo Jorgenson, à quatre kilomètres du but

.Jaguar C Type winner le mans 1953 T.Rolt-D.Hamilton 65387 1 43 AutoArtSunstar 1 18 AUDI QUATTRO Belga Rallye Boucles Spa 1983 Duez Group B SMSPORSCHE 935 N°46 KREMER RACING FISONS 24H du MANS 1978 Spark 1 43

Membre du team Wiggins, l’Irlandais Ben Healy participe à ce Tour de l’Avenir sous pavillon du Centre mondial du Cyclisme, étant donné que l’Irlande n’a pas aligné d’équipe sur cette édition. S’il n’est pas pensionnaire du Centre mondial du Cyclisme (CMC) au long de l’année, Ben Healy a néanmoins mis à l’honneur ce centre de formation crée par l’Union Cycliste Internationale à destination des coureurs des pays émergents qui ne disposent pas des structures adéquates pour accompagner leurs meilleurs jeunes dans une filière d’excellence. De nombreux professionnels ont ainsi effectué leur apprentissage au sein du CMC, et Christopher Froome en est un exemple parmi d’autres

1 43 Minichamps Mercedes Sonderset 50 ans Mercedes Magazine1 18 PEUGEOT 206 WRC total Network Q Rally GB 2002 Richard BurnsHesse Navis Neptune 011 Bateau Modèle 1 1250 SHP ∑ 51 å

2 655

1er HEALY Ben CENTRE MONDIAL DU CYCLI IRL 4h03'26'' (moy. 39,165 km/h)   
2ème HULGAARD Morten DANEMARK DEN 02''
3ème JORGENSON Mattéo ETATS-UNIS USA 05''

51ème LALBA Clément NOUVELLE AQUITAINE

67ème ROSSINI Quentin NOUVELLE AQUITAINE

91ème AGUT Maxime NOUVELLE AQUITAINE

132ème  LAPIERRE Louis NOUVELLE AQUITAINE

133ème FOULON Dorian NOUVELLE AQUITAINE

133 coureurs restent en course.

fusée Roland une Modèle Métal pour MBB publicitaire Missile-Modèle euros 1980 ftky35ea51575-Jouets et jeux

Deuxième victoire britannique en deux jours, et troisième porteur du Maillot jaune en quatre étapes sur ce début de Tour de l’Avenir très remuant.
L’échappée du jour lancée dès les premiers kilomètres de cette 4e étape, Mauriac (Cantal) – Espalion (Aveyron), délicate à contrôler, a mené le Français Simon Guglielmi jusqu’au Maillot jaune. Le coureur de l’équipe de France, qui pointait à la 22e place à 1’23’’ du précédent leader norvégien Tobias Foss, était en effet le mieux placé parmi les huit coureurs qui composaient l’échappée. Le final roulant leur a permis de conserver deux bonnes minutes, soit près de la moitié de ce qu’ils avaient compté au meilleur de la journée, d’autant que l’équipe de Grande-Bretagne, bien pourvue en sprinteurs, s’est dispensé de participer à la chasse, accordant toute sa confiance à Fred Wright qui la représentait à l’avant. Tactique payante, puisque le Britannique n’a pas manqué l’occasion et s’est imposé à Espalion, vingt-quatre heures après son compatriote Ethan Hayter, malheureusement contraint à l’abandon (fracture de la clavicule) suite à une chute dans le final.

1 800

Quant à Simon Guglielmi, il est certes talonné directement par l’Italien Aleotti (2e à 1″) mais compte une avance plus substantielle sur les principaux favoris. Coureur complet, sans grande spécialité mais sans vrai point faible, le Savoyard, 8e du récent Tour d’Italie espoirs, évolue cette saison au sein de l’équipe continentale Groupama-FDJ. Toutefois, il n’entre pas a priori dans les plans de la formation World Tour de Marc Madiot, et son statut d’espoir « 4e année » ne lui permet pas, à 22 ans, d’envisager poursuivre sa carrière au sein de l’équipe réserve. Ce Maillot jaune qu’il peut espérer emmener jusque dans sa région d’origine pour la séquence finale en Savoie (de jeudi à dimanche prochains) met en lumière ses qualités qui pourront peut-être lui ouvrir les portes du peloton professionnel.

Schuco 18031 porsche speedsterSPARK s4357-MATRA ms11 No. 17 2nd Dutch GP 1968 Jean-Pierre beltois 1 43Corgi Aa31927 Spitfire Mk.v Soviétique Force Aérienne Ep210 Caucase, 1943 -

Renault Formula-E Z.E.16 33 Monaco Gp 2016-2017 E.Gutierrez SPARK 1 43 S5915Mc Laren M16 N.85 Indy 500 1971 D.Hulme 1 43 Spark S3139 MiniatureSimon Guglielmi

Moyenne du vainqueur : 40,437km/h.

1er  WRIGHT Fred GRANDE BRETAGNE  
2ème  SUTER Joël SUISSE
3ème  WAERENSKJOLD Søren NORVEGE  

17ème LAPIERRE Louis Nouvelle Aquitaine

36ème ROSSINI Quentin Nouvelle Aquitaine

44ème FOULON Dorian Nouvelle Aquitaine

101ème LALBA Clément nouvelle Aquitaine

105ème AGUT Maxime

3 abandons, 137 coureurs en course.

Tor rouge J.Vergne 2014 N.25 8Th Australian Gp 1 43 Spark S3083 Miniature

Ethan Hayter (Grande-Bretagne) a remporté, ce samedi, la troisième étape du Tour de l'Avenir (Coupe des Nations Espoirs), disputée entre Montignac-Lascaux (Dordogne) et Mauriac (Cantal) sur une distance de 162,3 kilomètres. Il a devancé son coéquipier Tom Pidcock et Stefano Oldani (Italie).

Tobias Foss (Norvège) s'empare du maillot jaune de leader.

Mitsubishi Lancer Evo II-rallye suède 1995-K. Eriksson - 1 43 HPI 8547Mclaren Mercedes MP4-27 No. 3 J.Button Gangant Gp BelgiqueMes-53183 Wiking 1 1250 feu bateau très bon état

L’équipe de la Nouvelle Aquitaine

Pour être particulièrement splendides, les routes de la Dordogne, de la Corrèze puis les bosses du Cantal ont mis à l’épreuve le peloton du Tour de l’Avenir qui est pourtant loin d’avoir tout vu au niveau des difficultés d’ici le final en Savoie, via le Massif central. De fait, c’est un premier peloton comprenant pas plus de vingt coureurs qui s’est présenté dans la belle rampe d’arrivée à Mauriac, où la Grande-Bretagne a réalisé le doublé avec son sprinteur Ethan Hayter et le jeune prodige Thomas Pidcock, qui brille aussi bien en cyclo-cross que sur les pavés de Paris – Roubaix où il s’est imposé chez les juniors, et que l’on est curieux de voir prochainement en haute montagne.

Au-delà du résultat sec de cette étape de prise de contact avec les reliefs accidentés, le Maillot jaune a changé de détenteur. Au Danois Mathias Jörgensen, leader depuis le premier jour à Marmande mais qui a lâché prise dans la dernière côte (de même que le Suisse Bissegger, son dauphin), succède un autre Nordique, le Norvégien Tobias Foss, 22 ans, une valeur déjà bien référencée, qui a signé un contrat au niveau World Tour avec l’équipe Jumbo-Wisma. Tobias Foss, qui bénéficiait de la bonne performance de la Norvège dans le contre la montre par équipes (2e) se présente comme un candidat au classement général, puisque ses deux précédentes expériences sur le Tour de l’Avenir se sont soldées par deux « top 10 » (7e en 2017, 9e en 2018).

L’échappée du jour, qui s’était formée après la première heure de course, initialement composée du Belge Reynders, du Britannique Balfour, de l’Allemand Märkl et du sélectionné régional d’Auvergne-Rhône-Alpes Acosta, avait subi le retour d’un groupe de contre-attaque avant d’être définitivement absorbée dans la dernière côte où l’Espagnol Lazkano fut le dernier à insister au terme de cette rude journée. Pour autant, Thomas Acosta (Auvergne-Rhône-Alpes) n’a pas manqué l’occasion d’accumuler assez de points pour endosser le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Saab Gripen JAS-39C Czech Airforce - Scala 1 72 Die Cast - 72 Aviation - NuovoHarley Evolution Evo moteur Modèle Décoration en étain Hauteur 9 cmLot de 12 véhicules militaires Japonais DeAgostini Avion Char Bateau Hélicoptère
Moyenne du vainqueur : 40,129km/h.
Classement de la 3e étape :Citroën Ami 6 - 1964 - Echelle 1 18 - NOREV - ref. 181536Citroen ds3 DS 3 RALLYE WRC 8 Neuville France coupe du monde rouge Bull interminable 2012 NOREV 1 18
1er  HAYTER Ethan GRANDE BRETAGNE  les 162,3 km en 4h02'40''
2ème  PIDCOCK Thomas GRANDE BRETAGNE
3ème  OLDANI Stefano ITALIE

23ème LALBA Clément Nouvelle Aquitaine

51ème AGUT Maxime Nouvelle Aquitaine

90ème FOULON Dorian Nouvelle Aquitaine

98ème LAPIERRE Louis Nouvelle Aquitaine

106ème ROSSINI Quentin Nouvelle Aquitaine

9 abandons sur l’étape, il reste 140 coureurs en course.

Audric Pasquet attaqua dans le dernier tour avec Gabriel Peyencet,

hélas pour lui c’est Damien Lapouge qui l’emporta sur la ligne

11 30

1er LAPOUGES  Damien CC PERIGUEUX DORDOGNE   

2ème CREMA Pierre CC MARMANDE 47        

3ème  MORICHON Mathieu U.A.LA ROCHEFOUCAULD       

5ème  PASQUET Audric CC MARMANDAIS 47    

8ème  SOUBES Yohan CC MARMANDAIS 47    

McLAREN M20 N°96 RIVERSIDE CAN-AM 1973 M. ANDRETTI SPARK S1118 1 43 Abd

SPARK - 1 43 - LIGIER JS P217 GIBSON - LE MANS 2018 - S7010RENAULT r.s.01 Gulf 12 H YAS MARINA 2017 GP Extreme 1 43 Spark 3844 NeufPorsche 911 carrera rsr turbo 2.1 5 1000km Brands Hatch 1974 Müller, van Lenne

3ème VICTOIRE EN 5 JOURS POUR YOHAN SOUBES

Organisateur : VC Nayais

50 tours de 1,600km+1 tours de 15 kms.

Une épreuve bien dotée, une des plus anciennes courses des Pyrénées Atlantiques

SPARK MARTINI Mk23 31 GP France 1978 - René Arnoux S4838 1 43Yohan franchit la ligne en vainqueur

Vainqueur : Yohan Soubes Club Cycliste Marmande 47

2ème Patxi Dartayette Pau Vélo 64

3ème Bastien Bareille Pau Vélo 64

4ème Pierre Crema Club Cycliste Marmande 47

Porsche 911 gt2 - 24 H LE MANS 1996-Ortelli Pilgrim Bagnall-Spark 1 43 -